19 avril 2021

Comment la Business Agility peut transformer la vie de l’entreprise?

Leila Benachour
Directrice Business Agility chez Schoolab

Imaginez une organisation qui enchante ses clients, qui ravit ses collaborateurs, et qui collabore en toute confiance avec ses partenaires. Imaginez une organisation dont tout l’écosystème est vertueux, un écosystème qui crée et génère une valeur circulaire et durable.
Un grand challenge, ambitieux et mobilisateur permettant de concentrer tous les efforts de l’organisation vers l’accomplissement de ce grand défi ! La Business Agility rend cela possible. Mais comment procéder ?

Une démarche efficace d’adaptation au changement

La Business Agility est une solution adaptée à un monde en plein mutation, incertain et compétitif. Les organisations font face à deux grands défis. Trouver la bonne direction – leur « étoile du nord » – et courir assez vite pour suivre le rythme. Pour survivre, les organisations, doivent gérer à la fois l’innovation et le changement, deux paramètres d’une même équation.

La Business Agility représente la capacité permanente d’une entreprise à croître en anticipant les exigences des clients et du marché. C’est la capacité à proposer des produits et des services de qualité supérieure. Avec une haute performance et ce dans des délais courts. Le tout dans un environnement caractérisé par la complexité, la turbulence et l’incertitude.

Pour mieux l’appréhender, il est important de comprendre qu’il n’y a pas une définition unique de ce concept. Il existe, en effet, diverses nuances qui s’expriment différemment en fonction de l’ADN des entreprises. Chaque organisation entreprenant une transition vers plus d’agilité, plus de flexibilité, souhaite, par là même, garder son ADN dans les changements qu’elle aspire à créer, garder des caractéristiques uniques à ce qu’elle aspire à devenir, à accomplir. Ceci nécessite un accompagnement et un coaching sur mesure pour ne pas altérer la singularité de cette entreprise.

 
Christophe Aulnette, PDG de Microsoft France, relatait dans une interview en 2002 sa vision de la Business Agility.

« Dans un environnement en perpétuel changement, la qualité primordiale est l’adaptation, qui caractérise la faculté d’une entreprise à réagir vite. Les mieux armées seront celles qui auront su se remettre en cause, développer leur agilité́ pour réagir à tous les challenges et saisir toutes les opportunités se présentant sur leurs marchés… Les entreprises agiles ont une vision et une organisation d’avance »

Christophe Aulnette, PDG de Microsoft France

Pourquoi choisir la Business Agility ?

En examinant de près la littérature et les retours d’expérience, ils existent différentes dimensions qui permettraient à une organisation d’être plus flexible et plus Agile. Notamment avec la mise en place d’un(e) :

Stratégie adaptative :

L’organisation aura une profonde connaissance de son marché. Cela permet tout à la fois détecter et saisir les opportunités, de créer une expérience client personnalisée, et d’avoir une orientation stratégique concrète et adaptative, donner du sens. Elle partagera aussi sa vision et ses objectifs explicitement à tout l’écosystème. Elle allouera les ressources à bon escient et avec flexibilité pour concrétiser sa stratégie de business agility.

Efficience et flexibilité de la structure organisationnelle :

Afin d’atteindre ses objectifs, l’entreprise devra se structurer et s’organiser. Cela en fonction de ses axes stratégiques générateurs de valeur. Elle concevra des équipes orientées vers ses axes. Pour se faire, elle mettra en place une structure claire et plate facilitant la prise de décision au bon niveau. Elle définira les rôles et responsabilité de chacun dans la chaine de valeur. Elle établira une gouvernance pratique et simple, créera des communautés de pratique solides, édifiera des partenariats actifs et profitable à chacun et bâtir un environnement physique et virtuel ouvert, etc.  

Efficience opérationnelle et flexibilité des processus en business agility :

Il est important d’identifier clairement la chaine de valeur. Cela facilite l’alignement avec les processus et structure le travail grâce à une vision systémique de l’ensemble tout en :

  • Synchronisant les différents silos fonctionnels s’il devait en exister 
  • Produisant de la valeur par des itérations et des expérimentation rapides et orienter vers la performance globale
  • Fluidifiant le transfert d’information en toute transparence 
  • Partageant l’apprentissage en continu 
  • Favorisant la prise de décision orientée vers l’action, etc.

Leadership :

Le leadership est évidemment un sujet d’une extrême importance en matière de management. Il est essentiel de se pencher sur les études du comportement de groupe. Les leaders ne peuvent pas fonctionner de manière isolée. Les groupes (équipes) ayant des tâches à accomplir avec un objectif commun ne peuvent pas le faire sans leader ! Les leaders sont  particulièrement concernés par le développement de la cohésion du groupe. Cela conditionne la réalisation des objectifs. Par conséquent, dans une organisation conçue pour être agile et flexible, le leader se concentre sur le coaching, l’influence, la persuasion et l’autonomisation des membres de l’équipe. 

Personnalisation du management des individus et des équipes (human centric) :

Les « Knowledge Workers », dont la principale compétence sur le lieu de travail est le « savoir », deviennent la source de valeur dominante des organisations. Afin de bénéficier de leurs atouts professionnels, les organisations et notamment les ressources humaines se doivent de :

  • Leur donner plus de responsabilité et d’autonomie dans leurs actions.
  • Fournir plus de flexibilité dans la mobilité des rôles.
  • Créer un environnement de travail permettant l’expérimentation (erreur), la créativité, la liberté d’expression ainsi que  la prise d’initiatives.
  • Favoriser la volonté entrepreneuriale.
  • Capter et retenir les talents en proposant des plans d’évolution en adéquation avec les envies et la motivation des concernés.
  • Créer des communautés cohésives d’apprentissage. L’acquisition de nouvelles compétences par les collaborateurs y sont proposées. Elles prennent en compte les futurs plans d’évolution de l’entreprise. Exemple : employee-to-employee learning program pratiqué par Google : g2g’ers.

Technologie et Business Agility :

Aujourd’hui, c’est un passage obligé, l’organisation doit se munir des meilleurs pratiques et outils techniques pour survivre. Son agilité informatique contribue grandement à son essor. Le cloud computing, les réseaux sociaux, les systèmes basés sur la connaissance, les technologies de recherche, les transactions mobiles vont accélérer le développement de l’activité de manière agile. Cela répond aux exigences d’un environnement de plus en plus dynamique et turbulent.

Apprentissage permanent (Amélioration et Innovation continues) :

Peter Senge a défini les organisations apprenantes comme « des organisations où les gens développent sans cesse leur capacité à produire les résultats qu’ils souhaitent, où des façons de penser nouvelles et expansives sont favorisées, où l’aspiration collective est libérée et où les gens apprennent continuellement à apprendre ensemble ». Il est important de combiner les deux disciplines que sont l’innovation et l’amélioration continue. Cela permet d’identifier les moyens de faire progresser l’entreprise dans sa globalité.

La Business Agility aujourd’hui

Aujourd’hui, la Business Agility est devenue incontournable grâce à son approche systémique de la transformation. Ses pratiques de transition s’appliquent à toute l’organisation notamment dans des départements Opérations, RH, Finances, Produits, Achats, IT, etc. En effet, son utilité réside dans son approche holistique. Elle peut être une réponse à certaines problématiques auxquelles l’entreprise fait face, par exemple 

  • Comment exécuter avec succès la stratégie au niveau de l’organisation ? Comment établir des liens significatifs entre le plan stratégique et les équipes qui doivent le mettre en œuvre ?
  • Comment motiver les collaborateurs à adopter des nouvelles façons de faire, lors de changements à grande échelle et qui affectent plusieurs départements de l’organisation ?
  • Comment adopter des approches adaptatives et itératives pour concevoir des processus et des produits centrés sur le client ?
  • Comment ancrer l’apprentissage comme un processus permanent, qui ne se produit pas uniquement dans une formation ou un événement ponctuel mais comme un mélange d’expériences immersives pour aider les collaborateurs non seulement à comprendre ce qu’ils doivent faire, mais comment et pourquoi ?

Schoolab, studio d’innovation on/off line implanté à Paris, San Francisco et Hanoï,  organisera en juin 2021 une conférence internationale sur la business agility. L’événement se fera en partenariat avec le Business Agility Institute. Schoolab croit en la capacité de cette démarche à accompagner de façon pérenne la transition des grands groupes, PME et startups vers des organisations flexibles et responsives.

business agility

Par Leïla Benachour, Associée Schoolab sur la Business Agility

Découvrez nos articles

Stratégie innovation

Agile comme une startup : 10 conseils pour innover en entreprise

formation open innovation mind game start up collaboration