12 février 2020

Faut-il rejoindre un incubateur quand on lance sa boîte?

Marine Martinez
Marine Martinez
Responsable du programme digital chez Schoolab
Facebook
Twitter
LinkedIn

Quand on commence à créer son entreprise, on se pose un tas de questions. Et parmi elles, la fameuse question de se faire accompagner ou non par un incubateur. Dois-je rejoindre un incubateur ? À quoi sert un incubateur de startup ou pépinière d’entreprises ? Est-ce que ça va vraiment m’apporter quelque chose, me faire aller plus vite et garantir mon succès ?

Accordons-nous sur la définition

Avant de discuter de l’intérêt ou non de rejoindre un incubateur de startup, il est important de comprendre ce que propose ce type de structure d’accompagnement. Un incubateur de startup propose aux entrepreneurs de les aider dans la création de leur entreprise en leur donnant les outils nécessaires, en leur proposant un certain nombre de formation, de méthodologie. Et en les mettant en relation avec des mentors et des experts. Certains incubateurs proposent même un accès à un espace de co-working. À la différence d’un accélérateur, un incubateur s’adressera à des entrepreneurs early-stage (qui débutent dans leur aventure entrepreneuriale) afin de passer d’une idée à un vrai business performant et viable.

Est-ce une étape incontournable ?

Évidemment, chacun est libre de rejoindre ou non un incubateur. Beaucoup d’entrepreneurs se sont lancés sans passer par la case “incubateur” et ont connus un franc succès! Néanmoins, l’incubateur reste une option vous permettant de mettre toutes les chances de votre côté pour créer une entreprise qui tourne. Mais alors pourquoi l’incubateur maximise vos chances de réussite ?

Développer son réseau : L’union fait la force !

Dans un incubateur, une chose est sûre c’est qu’on n’est jamais seul(e). On est accompagné par toute l’équipe de l’incubateur qui nous suit de près très régulièrement. À chaque moment de doute, à chaque question que l’on se pose, on a quelqu’un vers qui se tourner et qui est là spécifiquement pour nous rebooster. Rejoindre un incubateur permet de s’entourer de nombreuses personnes qui croient en son projet !

Quand on décide de se faire accompagner, l’avantage est que l’on est entouré par d’autres entrepreneurs, parfois avec des niveaux d’avancement différents. Ces entrepreneurs ont tous des parcours et des formations variées et leur diversité fait la force de l’incubateur.  On peut très souvent se tourner vers les autres dès que l’on rencontre une problématique et faire appel à l’intelligence collective. L’esprit d’entraide et de communauté est très important. Dès que l’on cherche un outil pratique (pour faire son premier prototype, pour suivre ses ventes, pour faire sa landing page,..) ou bien des méthodes (de growth hacking, de communication, de vente, …), on trouve souvent la réponse très rapidement auprès des autres entrepreneurs qui sont déjà passés par les mêmes étapes que nous. C’est un peu plus difficile quand on est chez soit, on perd beaucoup de temps à chercher les bons outils et à les tester seul dans son coin.

Les incubateurs sont aussi des lieux très propices aux rencontres. Au Schoolab par exemple, les entrepreneurs sont entourés de startups, d’étudiants et de grands groupes. Des publics très diversifiés qui ont chacun leurs choses à apporter aux entrepreneurs. Beaucoup d’opportunités se présentent à eux durant leurs incubation : 

  • Test de leurs produits devant un public très large : L’écosystème des incubateurs sont clairement un atout pour pouvoir tester votre produit. En général, il y a beaucoup de passage et ce sont des lieux très propices aux rencontres. “L’aventure Schoolab a été très bénéfique pour Abricot. Nous avons pu bénéficier d’un réseaux très dense de mentors et d’investisseurs qui nous suivent toujours aujourd’hui. Il y a eu beaucoup de partage de bons plans et d’expériences avec les autres startups de la promo! L’un des points très positif a été de pouvoir faire tester notre produit au sein de l’écosystème startup au fur et à mesure qu’il évoluait” Barth, fondateur d’Abricot.
  • Rencontre d’associé : Ce n’est pas en restant chez vous que vous allez rencontrer votre associé. “Schoolab a clairement été le déclenchement de ma vie entrepreneuriale. J’ai intégré le programme Le Bridge à l’université de UC Berkeley, dans lequel j’ai rencontré mes actuels associés, ce programme nous a permis d’adopter une culture plus américaine de l’entrepreneuriat qui incite à exécuter vite et sans se fixer de limite.” Raphaël, fondateur de Groover
  • Rencontre d’experts et de spécialistes pour vous faire avancer : “Pour Alancienne, le Schoolab a été un vrai coup de boost. On se retrouve au milieu d’un écosystème complet avec des profils de tous les horizons. Quand on est confronté à un problème, il suffit parfois de se retourner pour trouver un spécialiste du sujet. Juriste, designer, dev, ingénieur, comptable, business dev, cuisinier, logisticien … Les milliers de questions journalières d’un jeune entrepreneur trouvent une réponse rapide et fiable dans une équipe d’entrepreneurs soudés.” Paul, fondateur d’Àlancienne.

Toutes ces rencontres ne sont pas rendues possible en restant chez soi. Un incubateur apporte bien plus qu’un lieu, c’est aussi tout son écosystème qui gravite autour : mentors, experts, et tout le réseaux d’alumni qui sont d’une aide précieuse pour les personnes qui se lancent. Parfois certains font des rencontres déterminantes et trouvent même leur associé ! 

Recevoir des conseils personnalisés d’experts et de mentors : L’homme sage ne fait jamais rien sans conseil ! 

Qui ne rêve pas d’avoir des conseils personnalisés toutes les semaines quand on lance sa boîte ? Dans les incubateurs, les entrepreneurs sont très régulièrement challengés et poussés à aller plus vite. En restant chez soi, on pourrait mettre des semaines voir plusieurs mois à lancer son produit et à aller à la rencontre de ses premiers clients. 

L’incubateur pousse les entrepreneurs à dépasser leurs peurs et leurs limites : “fail fast, succeed faster”. Les startups font régulièrement le bilan avec l’équipe de l’incubateur sur ce qui a été réalisé précédemment, les choses sur lesquelles ils bloquent, et ils se donnent des objectifs bien précis à atteindre. Ces bilans permettent à l’entrepreneur d’éviter de faire fausse route et de toujours se sentir épauler. L’incubateur assure une transmission de méthodologies bien précises et donne des conseils pour chaque étape du développement de la boîte qui permet de gagner un temps très précieux. 

“Au Schoolab, nous nous assurons constamment que les entrepreneurs avancent sur leurs problématiques. Nous faisons des points très régulièrement avec chacun d’entre eux et leurs proposons des mises en relation avec les experts qui seront les mieux placés pour les aider. Les formations sont également organisées en fonction de leurs besoins.” Élise, program manager au Schoolab.

Selon les incubateurs, de nombreuses formations sont organisées pendant toute la durée du programme. Voici par exemple les formations dispensées dans l’incubateur Schoolab au cours des 6 mois d’incubation des entrepreneurs et entrepreneuses : 

  • Comment bien comprendre son marché ? 
  • Comment gérer ses réseaux sociaux ? 
  • Quel outil mettre en place pour suivre ses ventes ? 
  • Comment faire un bon pitch deck ? 
  • Quelles sont les meilleures techniques de growth hacking ? 

Ces formations permettent aux entrepreneurs d’acquérir de nouvelles compétences et de ne jamais être bloqués dans la réalisation de leurs tâches. Pour aller plus loin et approfondir quelques sujets, certains incubateurs organisent des rencontres avec des mentors et des experts spécialisés sur le sujet. Ces derniers sont très souvent des entrepreneurs alumni qui sont passés par les mêmes étapes et comprennent donc bien les enjeux. Selon les incubateurs, ils peuvent être aussi des collaborateurs de grands groupes, cabinets de conseils qui ont l’habitude d’accompagner des entreprises sur leurs stratégies et leurs prises de décisions. Leurs carnets d’adresses sont très précieux et utiles aux entrepreneurs. Ces rencontres leurs permettent d’avoir des conseils personnalisés sur des problématiques très précises et des mises en relations avec de potentiels clients.

Le bon moment pour rejoindre un incubateur

Vous êtes prêts à rejoindre un incubateur quand : 

  • Vous êtes entièrement consacré à la création de votre entreprise : la plupart des incubateurs demandent à ce que vous soyez entièrement disponible pour suivre au maximum l’accompagnement
  • Si vous avez déjà commencé à travailler sur votre idée d’entreprise : les incubateurs ne vous demandent pas de venir avec un business plan mais ils seront contents si vous avez déjà commencé à analyser votre marché, votre cible et avez une proposition de valeur viable. 
  • Si vous êtes prêts à vous faire challenger : les incubateurs sélectionnent les entrepreneurs motivés et capables de se remettre en question. 
  • Vous commencez à tourner en rond et à vous sentir seul

Comment choisir l’incubateur qui est fait pour nous ?

Même si l’on est persuadé et convaincu qu’il faut rejoindre un incubateur pour lancer sa boîte, il faut quand même se demander lequel correspond le mieux à ses attentes. En effet, en France, on compte plus de 300 incubateurs et d’accélérateurs dont les plus connus : The Family, 50 Partners, Day One Entrepreneur, Make sense, Schoolab. Ce n’est donc pas toujours facile de faire un choix. 

Mais ces incubateurs proposent tous des programmes avec des accompagnements différents : durée, espace de co-working, formations, suivi, réseaux d’experts. Certains réunissent tous ces aspects quand d’autres mettent plus l’accent sur le réseau d’experts par exemple. C’est à vous de voir ce dont vous avez le plus besoin. Un autre élément très important à prendre en compte est le niveau de maturité de son projet : certains incubateurs sont plus spécialisés dans l’accompagnement de startup early-stage (à l’étape de l’idée) comme par exemple Schoolab ou Koudetat. D’autres accompagnent des startups plus avancées qui ont des problématiques dites de scale (pour passer à l’échelle) comme 50 Partners, Day One Entrepreneurs, The Family, Techstars, Schoolab. Enfin, le coût est un critère important à prendre en compte dans son choix. Certains incubateurs ne font payer que l’espace de co-working et l’accompagnement à un prix fixe alors que d’autres sont gratuits mais prennent des parts dans la boîte. Certains programmes d’accompagnement comme le Schoolab peuvent même être pris en charge par Pôle Emploi. 

Enfin, le meilleur moyen de se faire un avis objectif est d’aller à la rencontre des alumni des différents programmes d’incubation. Ils auront un avis juste sur les programmes et ce que cela leur a apporté ainsi que l’atmosphère et l’ambiance qui règne au sein de l’incubateur.

Quelques témoignages d’entrepreneurs alumni …

startup incubateur

“J’ai intégré le Schoolab en 2014 pour suivre le programme Le Bridge. À mon arrivée à UC Berkeley j’ai découvert l’environnement entrepreneurial de la silicon valley et j’ai eu la chance de trouver mes associés! En rentrant en France, j’ai suivi le programme Starter et j’ai eu l’opportunité de profiter de l’écosystème riche du Schoolab. J’ai pu y faire des rencontres déterminantes dans le développement de Tempow et profiter de l’interventions de nombreux experts. Aujourd’hui nous sommes une équipe de 18 personnes et avons réalisé une levée de fonds de 4 millions.” – Vincent, fondateur de Tempow

“Lorsque nous sommes arrivés au Schoolab en avril 2018 pour intégrer le programme Reboot, nous n’avions qu’une idée, une étude de marché, et un extrait de kbis. Le Schoolab nous a aidé à construire une vraie stratégie de développement basée sur des entretiens avec nos futurs clients, un MVP sans aucune connaissance technique, une base de clients et l’accès à un réseau d’experts. En 6 mois seulement, nous avions ainsi validé notre solution et identifié des clients qui étaient prêt à payer pour notre service. Grâce à notre incubation au Schoolab, notre idée est devenue un vrai business viable et pérenne. Aujourd’hui, nous sommes heureux de poursuivre l’aventure Schoolab en participant au programme SeedUp.” – Yann, fondateur de Teelt.

“Avant d’être un lieu, Schoolab est un accompagnement, c’est une famille et une ambiance incomparables. L’état d’esprit est unique et les interactions sont nombreuses entre les entrepreneurs et la Schoolteam. En ce qui concerne les lieux, Schoolab est au coeur de Paris et bénéficie de locaux neufs, modernes et adaptés au co-working. Pendant notre incubation à Schoolab, nous n’avons jamais été seul. L’équipe propose des ateliers pour nous accompagner sur les fondamentaux qu’un entrepreneur doit connaître et s’efforce de nous proposer des conseils personnalisés et adaptés à nos projets ! ” – Baptiste, fondateur de Raylier

Comme nous venons de le voir, rejoindre un incubateur permet de gagner un temps précieux quand on lance sa boîte. Plus besoin d’aller à la recherche de conseils ou de bons plans, c’est eux qui viennent à nous. Faire parti d’une communauté quand on se lance permet de faire des rencontres déterminantes dans le développement de sa boîte et de bénéficier d’un réseaux même post-incubation. Grâce à l’esprit d’entraide qui y règne, la motivation est toujours au rendez-vous. Il est néanmoins important de se poser la question du type d’accompagnement que l’on recherche et de faire le bon choix.

N’hésitez pas à nous contacter pour demander plus d’informations pour candidater à l’incubateur Schoolab.


Découvrez nos articles

Startup

Startup : Les 5 commandements de la Landing Page commerciale

Stratégie innovation

Agile comme une startup : 10 conseils pour innover en entreprise

formation open innovation mind game start up collaboration
Startup

4 erreurs à éviter lors de la création de son pacte d’associés en start up

formation open innovation start up collaboration