18 décembre 2019

Entrepreneurs : Le Guide ultime pour réussir sa levée de fonds

Stéphane Paillard
Coach Startup & Entrepreneur en résidence chez Schoolab
Facebook
Twitter
LinkedIn

Quand et pourquoi lever des fonds ?

La levée de fonds est une opération financière d’augmentation du capital d’une société. Elle permet à la fois d’avoir des liquidités à disposition, pour financer les investissements et les recrutements à venir. C’est une étape essentielle pour permettre à l’entreprise de se structurer pour la suite de son aventure, mais c’est également un moyen de faire rentrer divers profils d’investisseur à son capital. 

Il existe deux profils principaux d’investisseurs en startup : 

  • Les Business Angels, qui sont des personnes physiques bénéficiant d’une expérience significative dans leur secteur et d’un réseau développé, qu’ils peuvent mettre à disposition des entrepreneurs.
  • Les fonds d’investissement de venture capital, des structures dirigées par des profils financiers, en attente d’un ROI (retour sur leur investissement), qui vont permettre à l’entreprise de lever des montants plus conséquents. Les fonds de VC aident également les entrepreneurs à développer une exigence sur le suivi financier de leur entreprise, du fait de leurs attentes contractuelles.

La levée de fonds s’adresse à tous types d’entreprises, mais il existe une différence importante en fonction du type de financeur : les business angels investissent généralement entre 20,000€ et 30,000€, tandis que sur du capital risque, les montants investis atteindront plutôt 150,000€ à 200,000€, par fonds. Sur du capital développement, les entrepreneurs peuvent compter sur 1 à 10 millions d’euros par fonds. 

Une levée de fonds sert avant tout à financer et supporter la croissance d’une start up, elle doit être vue comme un levier et non comme une fin en soi. Trop souvent, les entrepreneurs pensent que réussir à boucler une levée des fonds équivaut à franchir la ligne d’arrivée – détrompez-vous, ce n’est que le départ d’une course encore plus intense !

Make it rain, but on the right things !

En effet, une fois le capital libéré, il est temps pour les équipes de :

  • structurer la politique RH
  • installer des outils financiers qui permettront de suivre les stratégies mises en place (notamment d’acquisition ou de pricing)
  • recruter des talents

Comment lever des fonds – les étapes à ne pas louper

Les critères principaux des investisseurs

Tout dépend bien sûr de la typologie de l’entreprise et du type d’opération, mais les investisseurs sont le plus susceptible de s’intéresser aux critères suivants : 

  • En Seed : le profil des co-fondateurs, le produit et la traction potentielle. Les financements sont axés vers du risque et du retour élevés
  • En série A : l’entreprise est déjà plus avancée, et hormis le produit et les clients existants, les investisseurs vont s’intéresser aux indicateurs de performance
  • En séries B et C : ces séries correspondent beaucoup plus à des considérations financières pures, avec beaucoup moins d’humain pris en compte

Tout dépend aussi des acteurs sollicités : les acteurs du capital risque peuvent prendre un risque plus élevé et se permettre de moins s’attacher aux indicateurs financiers, tandis que les banques vont avoir tendance à exiger des comptes de résultats bien plus détaillés.

Comment faire un bon dossier d’investissement : les quatre conseils de Stéphane Paillard

“Quoiqu’il arrive, il ne faut pas hésiter à solliciter l’avis de gens dont c’est le métier”, conseille Stéphane Paillard, Head of Startups chez Schoolab. “Souvent, les entrepreneurs vont voir des investisseurs uniquement quand ils ont besoin de fonds. C’est une erreur, il faut construire des relations et comprendre leurs attentes bien plus en amont, afin de créer un dossier solide.”

1. Parler aux experts

Les plateformes de type AngelSquare, Daphni, OneRagtime sont idéales pour les entrepreneurs en quête de feedbacks. Il ne faut pas hésiter à aller voir ces interlocuteurs, dont le métier est d’aider les startups à lever des fonds et de leur donner de l’expertise. Ils ont tout à fait la capacité de conseiller sur la création d’un pitch deck de qualité. 

2. Ne pas hésiter à travailler avec un Designer

Votre deck doit être à la hauteur visuelle de ce que vous faites au quotidien – ne vous limitez pas à un PowerPoint peu soigné et investissez du temps (et éventuellement de l’argent) dans la création d’un support qualitatif, qui sera bien mieux accueilli par vos interlocuteurs !

Lien vers site pitch deck design

3. Ne pas mentir sur les chiffres mais les rendre pertinents

Vous n’êtes pas obligé.e de présenter mille metrics dans votre pitch, mais il faut prendre les indicateurs qui parlent le plus d’eux mêmes et les plus pertinents – réfléchissez bien à la meilleure manière d’exposer votre potentiel.

4. Ne pas oublier qu’une levée de fonds, ce n’est pas un sprint

Une levée prend entre 4 et 8 mois environ. Aller voir les investisseurs quand il ne reste plus que 2 mois de cashflow sur le compte de votre start up est une très mauvaise idée ! Ce type de situation risque de mettre trop de pression sur l’entrepreneur, qui, pressé par le temps, sera susceptible d’accepter plus facilement de mauvaises conditions de levée. 

Quels sont les meilleurs fonds à contacter pour lever des fonds ?

Pour choisir ses interlocuteurs, tout dépend du type de l’entreprise qui cherche à lever. En effet, une application SaaS ayant choisi le MRR (Monthly Recurring Revenue) comme modèle économique n’intéressait pas les mêmes fonds qu’une startup SpaceTech voulant révolutionner les voyages dans l’espace.

CARTOGRAPHIE DES FONDS DE VC EN FONCTION DES TYPOLOGIES D’ENTREPRISE

Xange site pour chercher ton fonds d’investissement http://findmyvc.io/

The Day After : que se passe-t-il après une levée de fonds ?

Nous l’avons dit plus tôt, la levée de fonds, c’est le début d’un marathon ! Pendant au moins 18 mois, les co-fondateurs vont devoir carburer à toute vitesse pour recruter de nouveaux talents, amener plus de rigueur et de précision dans leurs opérations, et mettre en place de nombreux processus pour soutenir la croissance. 

Le rôle du CEO change drastiquement, car, à la place du bootstrapping et des opérations, il doit faire beaucoup de management et doit apprendre à tracker les performances de ses employés, pour identifier les frictions et les points de productivité dans son entreprise. Après une première levée de fonds, il existe ce passage obligé où les fonds levés doivent servir à optimiser et maximiser les revenus. Cette obligation implique de réellement structurer au carré ses activités : chaque euro investi doit désormais être 10 euros gagnés. Les équipes dirigeantes sont désormais investies de responsabilités bien plus conséquentes. 

Plus d’argent, plus de stakeholders, plus de responsabilités : bienvenue dans le cercle virtuo-vicieux des levées de fonds !

Découvrez nos conseils

Des conseils pour des entrepreneurs par des entrepreneurs

Startup

4 erreurs à éviter lors de la création de son pacte d’associés en start up

formation open innovation start up collaboration
Startup

Entrepreneurs : pourquoi vous devez apprendre à vendre avant tout le reste

pitch formation prise de parole discours
Stratégie innovation

Conférences sur l’innovation et l’entrepreneuriat à Paris