10 mai 2021

Un état d'esprit en constante évolution

Commençons, par cette phrase de Lao Tseu, « Un leader est meilleur lorsque ces collaborateurs savent à peine qu’il existe, lorsque son travail est terminé, son objectif atteint, ils diront : nous l’avons fait nous-mêmes. »

Tout a commencé par la nécessité de mettre rapidement sur le marché des logiciels innovants.  

Agilité, évolution et Manifeste

Compte tenu du rythme de l’industrie et des inconvénients évidents qu’il y a à répondre à ces demandes avec les cadres traditionnels de gestion de projet il a été créé en 2001 le  Manifeste Agile. 

Ce Manifeste a répondu à plusieurs besoins !

A partir de là, le mouvement Agile a gagné du terrain grâce à son succès auprès des  organisations qui ont su adopter cette approche. Le succès rencontré par les équipes Agiles a incité les organisations à se lancer dans la mise en œuvre de cette méthode à l’échelle de  l’entreprise. Plus important encore, les pratiques Agiles ont été étendues à la fourniture de produits et de services autres que les logiciels.  

Agilité et évolution des mentalités

En tant que Scrum Master, je suis heureux de faire partie de ce mouvement croissant et  innovant qui remet l’accent sur les personnes et l’humain en tant que ressource la plus  importante.

Voici ce qui est intéressant : l’approche Agile exige fondamentalement un changement de  mentalité vers des pratiques qui ont longtemps été préconisées par les praticiens du développement et de la transformations des organisations. Elles ont été largement accueillies avec réticence. 

Le succès de l’Agilité dépend fortement des compétences relationnelles et d’une  collaboration efficace. Nous pouvons affirmer qu’historiquement, le développement de logiciels a commencé à être Agile grâce à une grande visibilité, une transparence des parties prenantes et à une collaboration en face à face.  

Cependant, des cadres et des méthodologies qui reflètent les frontières sociales des  organisations ont été introduits au fil du temps, ce qui a conduit à une pratique où les outils et les processus étaient valorisés par rapport aux personnes. Grâce au mouvement Agile, le bon ordre de valorisation des personnes par rapport aux processus et aux outils est en train d’être rétabli. 

Une organisation Agile réussie est un ensemble d’équipe qui se laisse une certaine latitude à  la créativité et à l’innovation. Ceci est obtenu par la pratique de l’auto-organisation des équipes dans un environnement Agile. Une fois que l’objectif du sprint est fixé, l’équipe de  développement est laissée seule pour s’y atteler comme elle l’entend, dans le délai imparti  pour apporter de la valeur au client. Il est essentiel de comprendre ce qui motive réellement les collaborateurs aujourd’hui. 

Agilité, évolution et liberté

Daniel Pink, dans son livre « Drive : The Surprising Truth About What Motivates Us », met l’accent sur l’autonomie, la maîtrise et la finalité. 

Il en résulte que l’équipe s’approprie pleinement le projet avec un sentiment de liberté, de responsabilité et de fierté, alors qu’elle cherche avant tout à s’impressionner elle-même, en assumant la responsabilité collective du succès ou de l’échec, la collaboration étant un principe clé de l’agilité. 

Agilité, évolution et Scrum master

La création de valeur permet un engagement profond. Dans toutes cette mutation un rôle est cruciale, il s’agit du Scrum Master qui va maintenir un juste équilibre, garder l’équipe intéressée à distance tout en assurant un environnement de travail favorable aux  collaborateurs. 

Au sein d’une équipe Scrum, bien que nous ayons défini les rôles principaux, il n’y a pas d’ancienneté. Une collaboration efficace est la priorité.  

En effet, le Scrum Master est un leader dont le but premier est de servir l’équipe. Parmi les  autres attributs Agiles, on peut citer : l’ouverture, la confiance, le courage de s’exprimer et de  remettre en question le statu quo. Un environnement où l’échec n’est pas puni mais  considéré comme une voie intégrale vers l’innovation est la clé de la réussite. L’adoption de  la transparence grâce aux différentes sources d’informations favorisent ouvertement les  progrès. La prise de décision transférée vers le bas de l’échelle où réside réellement la  connaissance du problème ainsi que la boucle de rétroaction rapide permettant une  amélioration continue emmènera l’équipe vers une totale Agilité. 

Toutefois, toutes ces pratiques ne sont franchement pas nouvelles, le leitmotiv reste le même : « changer les mentalités ».  

Mais probablement pas pour longtemps. Les forces du marché obligeront les organisations à revoir leur culture ou à échouer. 

Agilité, évolution et compétences émotionnelles

Enfin, le développement de nos compétences émotionnelles nous aidera sans aucun doute  dans notre parcours Agile, car la pratique Agile dépend fortement des compétences humaines pour toutes les personnes impliquées. Les développeurs doivent également  changer leur état d’esprit. Pour surmonter cet obstacle et s’ouvrir à de nouvelles  perspectives, alors je vous invite à lire « L’intelligence émotionnelle » de Daniel Goleman a fait un excellent travail sur ce sujet, pour nous aider à devenir plus conscients de nos émotions et à améliorer notre quotient émotionnel.  

Le site Six secondes est également une autre excellente ressource traitant de l’intelligence  émotionnelle.  

Cet article, reflète mes pensées. J’ai partagé avec vous mes pratiques personnelles, le partage de mes connaissances Agile.

évolution agilité

Wilson SAGNO, Scrum Master @BNP Paribas

Découvrez nos articles

Stratégie innovation

Agile comme une startup : 10 conseils pour innover en entreprise

formation open innovation mind game start up collaboration
Stratégie innovation

Agilité et Méditation : L’exemple de Charlie

agilité méditation
Stratégie innovation

Agilité organisationnelle et engagement

agilité organisationnelle