20 juillet 2020

Tester son idée de startup en (seulement) 1 mois

paul brihaye
Paul Brihaye
Startup Ecosystem Leader chez Schoolab
idée startup

Entre le lean startup, le design thinking, le MVP et le Business Plan, les méthodes et les outils pour tester son idée de startup sont aussi multiples que complexes. Un jeune entrepreneur qui se perd dans cette flopée de termes, le sera encore davantage au moment de les appliquer. Une bonne compréhension de ces outils permet pourtant (réellement) de valider l’idée de start-up en un mois, même en « side project ».

Si vous avez une idée d’entreprise mais que vous ne savez pas si elle a du potentiel, cet article est fait pour vous. Vous y trouverez des outils utiles pour vous challenger, apprendre et structurer votre désir d’entreprendre. Pour lancer votre projet d’entreprise nous recommandons au porteur de projet de diviser votre mois en quatre étapes clés. 

idée startup

Les startups étant passées par un programme d’incubation ont un taux de survie 1,5 fois supérieur aux autres startups.

Etude du SES Center 2015

A- Trouver une (bonne) idée de startup la première semaine

La première semaine est consacrée à l’idéation et à la création de votre proposition de valeur. L’idéation est la phase pendant laquelle vous cherchez une idée de projet de création d’entreprise. C’est une phase de création d’idées. Votre idée de startup synthétisée en une phrase constitue votre proposition de valeur. C’est-à-dire ce pour quoi vos utilisateurs sont prêts à payer. Il est préférable que cette idée soit innovante, en choisissant un secteur d’activité spécifique comme l’économie sociale et solidaire (Ess), la robotique, l’artisanat, l’éducation, l’innovation sociale, technologique, environnementale.

Cherchez de bonnes idées

La phase d’idéation est le moment où vous cherchez une idée de startups, mais cette idée ne tombe pas du ciel. Pour la trouver, le mieux est d’aller faire de l’observation. Adressez-vous à des utilisateurs et essayez de comprendre le problème qu’ils ont dans l’utilisation des solutions déjà existantes. Ces solutions existantes sont vos futurs concurrents et l’objectif est de trouver une idée qui soit meilleure que les leurs. Pour cela faites une étude de marché. Une fois que vous avez identifié un problème utilisateur et une proposition de valeur ajoutée meilleure que vos concurrents, l’objectif de la première semaine est rempli. 

Comment trouver de bonnes idées?

La clé du succès de cette première semaine, ce sont les entretiens qualitatifs. Invitez un enquêté à répondre à un guide d’entretien sur son parcours utilisateur en présentiel, en ne posant que des questions ouvertes. Nous recommandons au créateur d’entreprise d’effectuer une dizaine d’entretiens qualitatifs avec des utilisateurs. Essayez de creuser le fond du problème et demandez toujours pourquoi l’utilisateur agit tel qu’il vous le dit. Il faut comprendre leurs motivations profondes. Un bon moyen de s’assurer qu’un entretien sera bon, c’est de toujours chercher les informations les plus surprenantes. Plus vous aurez d’informations surprenantes sur votre utilisateur, plus votre entretien sera bon. 

La formation digitale du Schoolab m’a « forcé » à me jeter à l’eau en approchant les parties-prenantes et potentiels futurs clients.

Louise, fondatrice de Rayonne, ancienne de la Piscine et membre de Starter

B-Pitcher votre idée de startup la deuxième semaine

Une fois que votre proposition de valeur est clairement définie, il faut apprendre à la pitcher. C’est le moment crucial où vous apprenez à présenter votre proposition de valeur sous son meilleur angle, en mettant tous ses atouts en valeur. C’est aussi la prémisse de votre discours commercial. Un bon pitch donne envie d’acheter votre proposition de valeur. Si des acheteurs témoignent de l’intérêt pour votre pitch, alors l’objectif de la semaine deux est rempli. 

La semaine deux consacrée au pitch consiste à tester l’appétence des utilisateurs pour votre proposition de valeur. Lorsque vous pitchez votre idée de startup restez à l’écoute des retours utilisateurs. S’il n’y a aucun retour, c’est que votre proposition de valeur n’est pas encore assez clair et ne suscite aucun intérêt de l’utilisateur. 

Comment faire un bon pitch?

La meilleure méthode pour un pitch efficace, c’est le travail effectué sur sa structure. Pour rendre votre pitch impactant nous vous recommandons de présenter d’abord le problème que vous avez identifié. Si le problème est consensuel pour votre audience, présentez ensuite la solution que vous avez imaginé. Demandez à vos interlocuteurs en quoi votre solution répond selon eux au problème identifié. Si leur réponse est claire et pertinente, c’est que vous êtes sur le bon chemin. Enfin demandez leur s’ils achèteraient la solution que vous proposez. Cela vous donnera une idée de l’opportunité business de votre projet. Une fois que votre pitch est rodé, pas besoin de designer pour créer des slides qualitatives. Des outils comme Canva font des slides pro à moindre frais. 

idée startup

Les startups ayant intégré un incubateur ont un chiffre d’affaire 1,2 fois plus élevé que les autres startups.

Etude du SES Center 2015

Ce pitch peut aussi prendre la forme d’une page de vente utilisable rapidement. Vous pourrez la confronter à des potentiels clients et voir leur réaction et leurs volonté de souscrire à votre offre. 

Inspirez-vous des meilleurs !

Regarder d’autre page de vente, est un excellent moyen pour comprendre la structure marketing d’un pitch de vente. Cette structure est souvent la même : 

  • Identification du problème 
  • Conséquence de ce problème 
  • Solution et fonctionnalité 
  • Avantages concurrentiels 
  • Témoignages clients 
  • Qui êtes vous / Histoire du produit / Valeurs 
  • Annonce du prix 
  • FAQ 
  • Appel à l’action (ie. un bouton “acheter”) 

L’ordre des blocs peut être différent mais ils sont tous très souvent utilisés. 

Si vous souhaitez approfondir le sujet de la page de vente, consulter notre article Les 5 commandements de la Landing Page ou consultez ce site pour vous inspirer des meilleures pages de vente.

La méthodologie que l’on apprend nous permet de ne pas partir dans tous les sens. Elle est actionnable, illustrée avec des cas précis, menée par des experts. 

Caroline, fondatrice des Paniers de Georgette, ancienne de la Piscine et membre de Starter
tester idée startup

C-Prototypez votre idée de startup la troisième semaine

A partir de ce pitch, prenez une semaine pour imaginer comment celui-ci peut se décliner en produit ou en service. Généralement à partir d’un seul pitch, il est possible de prototyper sans tech et sans argent plusieurs types de services ou de produits. Si vous manquez d’idée, organisez un brainstorming avec vos proches. Leur créativité vous permettra d’imaginer plusieurs produits ou services. Sélectionnez deux ou trois de vos meilleures idées et demandez à vos utilisateurs laquelle ils préfèrent. Transformez cette idée en prototypes en utilisant des outils de no code si votre solution est digitale par exemple. Testez votre prototype et sa faisabilité sur vos futurs clients potentiels et collectez un maximum de feedback sur celui-ci. Demandez leur si les fonctionnalités choisies sont les bonnes et comment elles pourraient-être améliorées. L’objectif de cette semaine est rempli si votre prototype est validé par l’utilisateur, même s’il n’est pas parfait. 

Les projets ne sont pas montés les uns contre les autres. C’est participatif et de nombreux outils favorisent la collaboration comme le Slack pour la communication entre les membres de la promotion.

Vincent, fondateur de Tastr, ancien de la Piscine

Créer un prototype de votre idée sans développeur et sans argent

Pour prototyper facilement et gratuitement votre idée de startup, il existe de nombreux outils issus de la pensée design. A l’exception des innovations deep tech et certaines hardware, il n’existe aucun produit ou service impossible à prototyper sans tech et sans argent. Des outils comme Strikingly, Landen ou Carrd permettent de créer un site web professionnel sans savoir coder, et Adalo ou Glide offrent la possibilité de créer une app mobile et de les distribuer sur les stores sans avoir besoin de développeur. 

L’important à l’étape du prototypage, c’est d’avoir une solution fonctionnelle, même si elle n’est pas parfaite ! Vous la rendrez parfaite lorsque vous l’aurez vendue, et que vous aurez l’argent nécessaire pour le faire. 

Exemples : 

  • Si vous souhaitez faire une plateforme de mises en relation entre des vendeurs et des acheteurs sur une niche : Faites un groupe Facebook dédié à cette niche et inviter des potentiels intéressés. Si le groupe s’agrandit c’est qu’il y a une opportunité.
  • Vous avez une application de recommandation personnalisée : un simple blog avec de bons articles ou une newsletter bien léchée peuvent être des solutions pour tester l’attrait de votre future solution. 
  • Si vous prévoyez de faire un algorithme de matching entre 2 tiers, une spreadsheet avec la fonction Tri ou une RechercheV fait très bien l’affaire pour faire le matching à la main avec vos premiers clients.

L’incubateur de startups (Schoolab) a un vrai savoir-faire et le programme permet d’apprendre à utiliser ces outils entrepreneuriaux indispensables au démarrage. Je recommande à tout entrepreneur de suivre ce programme digital pour gagner en vitesse au démarrage.

Caroline, fondatrice des Paniers de Georgette, ancienne de la Piscine et membre de Starter

D- Vendez votre prototype la quatrième semaine

La dernière semaine est consacrée à la vente. Une fois votre idée de startup transformée en prototype et amélioré grâce aux feedback des utilisateurs, c’est le moment de le vendre. Définissez votre cible idéale, l’utilisateur qui a le plus besoin de votre produit, et contactez le par téléphone, mail, réseaux sociaux. Adaptez votre discours commercial et votre storytelling aux retours que vous recevez des utilisateurs. Ils vous apprendront comment mieux les aborder et structurer votre présentation. L’objectif de cette semaine est rempli si vous parvenez à vendre votre produit. 

La clé du succès c’est la vente

Tous les entrepreneurs à succès sont unanimes, la clé du succès de son entreprise, c’est la vente. Mais la vente est un processus rigoureux qui demande beaucoup d’empathie avec l’utilisateur. Cette dernière semaine de test de votre idée est donc un challenge de taille. Pour la démarrer en toute sérénité, nous vous conseillons de contacter tous les utilisateurs avec qui vous avez été en contact pendant les trois dernières semaines. Abordez les en parlant du problème dont ils vous ont fait part, et expliquez leur que vous avez trouvé une solution pour les aider. Ne vous placez jamais comme vendeur, mais toujours comme collaborateur, comme une personne bienveillante qui les a écoutés et a trouvé une solution pour leur venir en aide. Votre capacité à vendre détermine la possibilité d’entreprendre. 

 Un programme d’accompagnement comme la formation digitale du Schoolab est un vrai plus. Pour les projets qui viennent d’éclore c’est clairement un gain de temps primordial.

Vincent, fondateur de Tastr, ancien de la Piscine

Pour concrétiser son idée de business ou de jeune entreprise, il n’y a donc pas besoin de créer votre entreprise, d’immatriculation, de chercher une forme juridique ou de faire un de choix du statut juridique, des formes juridiques, de rédaction des statuts, de faire un business model (modèle économique), de prêt bancaire, de financements, de plan de financement, de capital social de régime social, de sas, de sasu, de sarl, d’eurl, d’eirl, de régime fiscal, d’expert-comptable,de trésorerie, de monter un business plan prévisionnel, d’aides financières, de bpifrance, de pôle emploi, d’une levée de fonds ou de crowdfunding ! 

Notre Conseil

Cet article vous donne les bases pour tester la viabilité de votre idées de création d’entreprise, mais son application peut être complexe. Nous délivrons ici une méthode générique qui a fait ses preuves et s’applique à tous les business. Il ne faut pas oublier pourtant que chaque entreprise a ses spécificités. Le meilleur accompagnement est sur-mesure, et humain. Rien ne vaut les conseils dédiés d’un coach ou d’un mentor, pour avancer sereinement et rapidement.

Par ailleurs les incubateurs, avec leurs espaces de coworking, vous donnent accès à un écosystème entrepreneurial et à une entraide inédite. Cet écosystème va accompagner le créateur, l’aider à trouver la bonne idée, monter son affaire, préparer la création et compléter les formalités de l’entreprise. Pour tous ceux que la liste de gros mots de l’entrepreneuriat a affolé, nous vous recommandons de rejoindre un incubateur ou une pépinière. C’est le meilleur moyen de créer son entreprise et de réussir son entreprise.

idée startup

Les startups ayant intégré un programme d’incubation ont un chiffre d’affaire 1,2 fois plus élevé que les autres startups.

Etude du SES Center 2015

En résumé

  • Pour trouver une idée, demandez à votre entourage quels problèmes ils rencontrent dans leur quotidien d’utilisateur.
  • Choisissez le problème qui vous passionne le plus et comprenez comment il frustre les personnes qui y sont confrontées.
  • Faites un brainstorm avec quelques personnes interviewées pour imaginer des solutions à ce problème.
  • Choisissez la solution la plus efficace pour vos utilisateurs.
  • Apprenez à l’expliquer clairement en la racontant à votre entourage.
  • Prototypez la de façon smart, sans tech et sans argent. Dans 95% des cas, votre idée peut être prototypée sans développeur.
  • Rappelez les personnes que vous avez interviewé en leur demandant de tester votre prototype pour recevoir du feedback et l’améliorer.
  • Cherchez des clients et testez votre pitch et discours commercial.
  • Faites des ventes.
tester idée startup

Découvrez nos articles

Startup

10 films à voir absolument quand on est entrepreneur

film entrepreneur
Startup

20 startup innovantes à suivre en 2020

Startup

3 entrepreneurs racontent leurs aventures en incubateur de startups

incubateur startup
contact

Envie de papoter ?